RENDEZ-VOUS LE 13 OCTOBRE SUR KISSKISSBANKBANK POUR SOUTENIR NOTRE CAMPAGNE DE FINANCEMENT PARTICIPATIF !

Une diversité d'agents pollinisateurs

Pour un avenir florissant
avec les abeilles sauvages

Les quelque 1000 espèces d'abeilles sauvages indigènes sont indispensables à notre écosystème et importantes pour la pollinisation durable de nos cultures. Elles ont besoin d'un approvisionnement continu en fleurs pour elles-mêmes et leurs progénitures.Les fleurs sauvages indigènes, les aides à la nidification adaptées et la promotion de la biodiversité en général aident les abeilles sauvages — et leur assurent un avenir florissant.

Notre engagement en faveur de la biodiversité

La promotion de la biodiversité est essentielle pour notre avenir. Nous utilisons notre connaissance approfondie des abeilles sauvages et des fleurs sauvages de différentes manières: en construisant des paradis pour abeilles sauvages à grande échelle (principalement en Suisse) et en partageant des tas d’astuces et conseils dans divers articles. Nous soutenons ainsi activement toutes celles et ceux qui souhaitent promouvoir la biodiversité.

Découvrez notre variété d’offres et de conseils:

Les abeilles sauvages: grandes pollinisatrices, grandes oubliées

Pour la plupart des gens, qui dit abeille dit miel, et c'est donc l'abeille mellifère, domestiquée depuis des siècles, qui vient tout de suite à l'esprit. Et pourtant, outre l'abeille domestique, il existe plus de 1000 autres espèces d'abeilles rien qu'en France et elles ne produisent pas de miel. Ces abeilles sauvages travaillent inlassablement et sont responsables d'une grande partie de la pollinisation de nos fleurs sauvages et de nos cultures.

La diversité des abeilles sauvages

Plus de 17.000 espèces différentes d’abeilles sauvages ont été recensées dans le monde entier, et ce nombre ne cesse d’augmenter. À titre de comparaison: les mammifères, qu’on étudie et recense bien mieux que les abeilles, représentent un peu moins de 5.500 espèces. Il n’y a pas qu’une seule abeille sauvage: la plus petite abeille en France est l’abeille des steppes (Nomioides minutissimus), qui mesure environ 3 millimètres, et la plus grande est la reine des bourdons terrestres, qui fait près de 3,5 centimètres.

Des abeilles sauvages
menacées

Du fait de l’expansion urbaine et de l’intensification de l’agriculture, les abeilles sauvages ont de plus en plus de mal à trouver des zones propices à l’élevage de leurs progénitures. Leurs sources de nourritures — les fleurs sauvages indigènes — se font elles aussi de plus en plus rares depuis ces dernières d’années: c’est notamment pour cette raison qu’environ la moitié des espèces d’abeilles sauvages de France sont aujourd’hui menacées d’extinction et figurent sur les listes rouges des espèces menacées en France.

Promouvoir
les abeilles sauvages

Les abeilles sauvages ont besoin de fleurs sauvages indigènes pour se nourrir et nourrir leurs progénitures: en faisant pousser des fleurs et des herbes sauvages adaptées, vous pouvez contribuer de manière importante à la survie de ces précieux animaux. Les installations de nidification telles qu’une maisonnette pour abeilles sauvages et les structures de nidification naturelles telles que les étendues de terre à ciel ouvert, les tiges à moelle, les murs en pierre sèche ou du bois mort apportent également un soutien précieux.

Trucs & astuces
à la pelle

Nous regroupons en permanence différents conseils pour vous aider à promouvoir les abeilles sauvages: il suffit souvent de peu de choses pour apporter une aide précieuse aux abeilles sauvages et à la biodiversité. Il n’est même pas nécessaire d’avoir un jardin à la campagne ni un doctorat en apiculture. Même sur un balcon en plein centre-ville ou dans une arrière-cour, il y a de la place pour laisser s’épanouir le vivant dans sa diversité. Pour faire le plein d’idées, consultez notre rubrique « Trucs & astuces » et prenez une grande inspiration.

Les abeilles sauvages de la BeeHome

Les diverses et nombreuses espèces d'abeilles sauvages butinent du printemps à l’automne. Les abeilles maçonnes, par exemple, qui nichent dans notre BeeHome, se mettent au travail dès le début de l’année — mais il existe de nombreuses espèces d'abeilles sauvages qui se reproduisent en été. Parmi elles, on trouve les abeilles cavicoles qui élisent domicile dans notre bloc de nidification BeeSummer: nous avons listé ici pour vous les espèces d'abeilles sauvages qui nidifient en été.

Osmie rousse

L’osmie rousse (Osmia bicornis) est rare en pleine nature et affectionne tout particulièrement les jardins des zones urbanisées où on la rencontre fréquemment.

Osmie cornue

L’osmie cornue (Osmia cornuta) est l’une des espèces que l’on observe le plus fréquemment dans les aides à la nidification.

Osmie des vélars

L’osmie des vélars (Osmia brevicornis) est plutôt rare et elle est souvent confondue avec l’osmie bleu acier.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes espèces d’abeilles sauvages? Rendez-vous à la rubrique « Abeilles sauvages » en cliquant ici :

Fleurs sauvages

Les abeilles sauvages trouvent le pollen et le nectar sur les boutons des fleurs sauvages adéquates, dont elles ont besoin pour nourrir leurs petits. Avec notre BeeSnack Diversity, nous proposons une sélection des meilleures fleurs sauvages pour les abeilles sauvages — elles apportent une touche de couleur au balcon et une nourriture précieuse aux abeilles sauvages et à d'autres insectes.

Étoile bleue

L’étoile bleue [Scilla] est une variété de lys qui fleurit tôt et est appréciée par la plupart des espèces. Ses magnifiques fleurs bleu vif produisent un pollen du même bleu et une grande quantité de nectar.

Muscari

Le muscari [Muscariappartient, tout comme l’étoile bleue, à la famille des liliacées. Il doit être planté à l’automne afin que, tôt dans l’année, il déploie sa splendeur florale.

Saule

Le saule est très peu exigeant et demande peu de soins, il s’agit donc d’une espèce appropriée pour les jardiniers moins expérimentés.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différentes espèces de fleurs sauvages? Rendez-vous à la rubrique « Fleurs sauvages » en cliquant ici :

BeeHome à la ville comme à la campagne

Votre maisonnette pour abeilles sauvages peut être installée aussi bien dans le jardin que sur le balcon: découvrez le monde fascinant d’abeilles sauvages totalement inoffensives !

Questions & réponses concernant votre BeeHome

Les abeilles maçonnes sont des abeilles sauvages qui vivent en solitaire. Elles sont complètement autonomes et ne produisent pas de miel. Chaque abeille sauvage femelle fournit à sa progéniture une réserve de pollen et de nectar.
L’abeille femelle possède un dard, mais elle ne l’utilise presque jamais. Elle ne manifeste aucun comportement agressif et le dard est si mou qu’il ne peut pratiquement pas pénétrer la peau humaine. S’il arrive qu’une abeille pique quand même l’Homme, la piqûre ne peut pas être comparée à celle de l’abeille mellifère, mais plutôt au toucher d’une ortie.
Cela dépend des conditions météorologiques. Les abeilles mâles survivent environ 2-3 semaines après éclosion et les femelles environ 4-7 semaines.
Les abeilles maçonnes, ainsi que leurs progénitures, se nourrissent de pollen et de nectar. Bien qu’elles ne soient pas très pointilleuses sur les plantes qu'elles butinent, il est possible de choisir de les soutenir avec un choix de plantes approprié. Plus d’informations sur les nombreuses plantes indigènes qui permettent un excellent apport de pollen et de nectar ici. 
Nos abeilles maçonnes proviennent de France. Elles ont été élevées durant de nombreuses années par nos parrains et nous-mêmes.

Newsletter

Ici vous pouvez gérer les paramètres de votre newsletter et vous désabonner à tout moment.

Archives de nos newsletters.